imagerie medicale (IRM)

Anomalies dans le syndrome de fibromyalgie ( FMS)

Les premières études en SPECT ont retrouvé :

Une diminution au repos des DSCr dans le thalamus et le noyau caudé

Les études suivantes en IRM f ont démontré :

Une augmentation des DSCr et un recrutement spatial plus étendu des régions du traitement de la douleur à la pression lors de stimuli répétés par rapport aux témoins en RMI f.

Ces Aires recrutées pour la gestion de la douleur nociceptive dans le FMS sont celles de la matrice neuronale de la douleur provoquée (thermique ,mécanique,électrique). On constate une activation anormale :

des régions (controlatérales aux stimuli) primaires et secondaires du cortex somatosensoriel (S1 et S2) du lobe pariétal
du cortex cingulaire antérieur (ACC)
de l’insula antérieure (IA)
et du thalamus (Th)

Un réseau a été identifié mais les fonctions de chaque région restent mal déterminées en raison des limites temporelles et surtout spatiales de l’IRM f

S1 S2 ont un rôle certain dans la discrimination algique (versant sensoriel ) : localisation, intensité, type de la douleur
CCA: aire associée au caractère affectif de la douleur par son appartenance au système limbique (versant affectif).

IA: intègre les signaux nociceptifs dans les émotions et la mémoire (identification de la menace potentielle par la douleur perçue )
IA et CCA : sont impliquées dans la bascule attentionnelle – réponse motrice (comportement d’alerte –action : « geste ou parole »)
Th : véritable « gare de triage neurosensoriel » et porte d’entrée du cortex supérieur : thalamus latéral vers le cortex pariétal somatosensitif ,thalamus médial vers le cortex préfrontal.

L’activation de certaines de ces structures pendant l’anticipation et l’évocation mentale volontaire de la douleur suggère qu’elles sont impliquées dans la représentation de la douleur, même en absence de stimulation nociceptive.

Le champ des découvertes reste très vaste avec démonstration récente en éléctrophysiologie cérébrale couplée à L’IRM du rôle essentiel de l’attention à un stimulus répété pour la perception même de celui-ci .

IRM f : vues sagittales

IRM f : vues coronales

IRM f : vues axiales

Dans l’avenir l’ IRM 3D anatomique et fonctionnelle en champ magnétique intense
( Neurospin°) permettra d’analyser le fonctionnement cérébral à l’échelon de l’unité fonctionnelle de groupes de neurones et de mieux cartographier les zones fonctionnelles .

L’IRM de diffusion utilisant les mouvements browniens de l’eau permettra de mieux identifier les connexions intracérébrales …

L’avenir est à la connaissance intime du fonctionnement cérébral.

(COMPLIQUE, JE SAIS, J’AI DU MAL A COMPRENDRE AUSSI, En fait cela explique que en faisant une imagerie par raisonnance magnétique, différentes choses apparaissent, le debit sanguin, dans certaines zones zones du cerveau est ralenti, tous les neurorcepteurs de la douleur, font style sapin de noel, les zones de la mémoire, sont également touchées.)


  • Album : la suite
    <b>maman.jpg</b> <br />

Auteur:

valerie

Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

Détente du corps et de l'es... |
remg276 |
Lithothérapie - Les Bienfai... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | annie laudrin le blog: être...
| Forever Affaire de Santé &a...
| Patch energie : Ré-équilibr...