Fibromyalgie et troubles du sommeil

Les affections concomitantes
Chevauchements | Troubles du sommeil

Chevauchements avec la fibromyalgie
Le syndrome de fibromyalgie (FMS), le syndrome de fatigue chronique (SFC), syndrome de sensibilité chimique multiple (MCS), le syndrome de douleur myofasciale (MPS), et les autres conditions constituent une famille de syndromes qui se chevauchent. En fait, chercheur Muhammad Yunus, M.D., De l’Université de l’Illinois College of Medicine, les revendications, la plupart des patients ont plus d’un syndrome. Ainsi, il considère FMS et le SCF comme faisant partie d’un plus large éventail de conditions, qu’il appelle le syndrome du spectre Dérégulation ou DSS (voir schéma ci-dessous). Dr. Yunus utilise le terme pour désigner la dérégulation des anomalies bio-physiologique, éventuellement dans le corps neurologique, les systèmes hormonaux et chimiques.

Sauvegarde de commentaire de M. Yunus sont des études par Dedra Buchwald, M.D., De l’Université de Washington, Anthony Komaroff, M.D., Du Brigham and Women’s Hospital et Don Goldenberg, M.D., De Newton-Wellesley Hospital. Il est toujours important de garder ces syndromes de chevauchement à l’esprit parce que la présence d’un ou plusieurs syndromes pourraient influer sur votre traitement. Ces trois chercheurs ont montré que le SFC et FMS se chevauchent chez les patients de près de 75%. Quand il s’agit de MCS, ce syndrome est présent dans environ 50% de la FMS et du SCF-diagnostiquée patients.

La plupart des médecins praticiens et les chercheurs vous diront que le diagnostic de douleur chronique, une personne reçoit d’abord est souvent coloré par leur plainte principal symptôme. Par exemple, des douleurs musculaires généralisées est souvent diagnostiqué par les rhumatologues que le syndrome de fibromyalgie. Une personne qui est vaincu par la fatigue extrême et de symptômes pseudo-grippaux peuvent consulter un expert en maladies infectieuses et de recevoir le diagnostic de syndrome de fatigue chronique. Une personne qui a de graves douleurs à la mâchoire peut voir un dentiste et se faire dire qu’ils ont dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire (TMJD). Les gens qui semblent avoir des symptômes de type allergique à un certain nombre de produits chimiques, les aliments ou les odeurs mai serez informé par un allergologue qu’ils ont MCS. Des situations semblables se produisent avec les autres conditions dans la famille de dérégulation du spectre Syndrome.

[Haut de page]

——————————————————————————–

Troubles du sommeil dans la fibromyalgie
Deux troubles du sommeil constant que mai être présents chez les patients fibromyalgiques sont: le syndrome des jambes sans repos (SJSR) et des mouvements périodiques des membres pendant le sommeil (PLMS). Selon le sommeil chercheur Harvey Moldofsky, M.D., De l’Université de Toronto, RLS a été décrit comme quelqu’un jouant au football toute la nuit. Les bras du patient et les jambes ne peut pas rester immobile. PLMS mai sentir comme une réponse étonnante qui se produit lorsque vous pensez avoir atteint la dernière étape de descendre une volée d’escaliers et vous jetez vos membres pour reprendre votre équilibre que vous découvrez qu’il ya une étape restante. Les deux RLS et PLMS peuvent provoquer des mouvements en continu pendant le sommeil et l’éveil d’entraver votre capacité à se réveiller reposé.

Se référant à des troubles du sommeil spécifiques du SJSR et PLMS, M. Yunus des commentaires que toute étude sur le sommeil peut s’avérer utile si un médecin suspecte une ou l’autre condition. Tout d’abord, il offre mai trouver un critère objectif qui fait défaut pour la plupart des patients atteints de fibromyalgie. Deuxièmement, le traitement du SJSR ou PLMS est une benzodiazépine aux propriétés anti-saisie tels que Klonopin (clonazépam), ou d’une drogue comme la dopamine, comme Mirapex ou Requip. Les médicaments les plus couramment utilisés pour la fibromyalgie, tels que des antidépresseurs tricycliques tels Elavil et la trazodone, peuvent rendre ce sous-groupe (30%) des patients pire. Par conséquent, il est important que votre médecin de vous aider en fournissant des renseignements sur les symptômes précis concernant votre sommeil pour aider à identifier les syndromes apparentés. Cela peut vous aider dans l’élaboration de stratégies de traitement appropriées.

La fibromyalgie pourrait faire partie d’un trouble nouvellement découvert le sommeil?
Résultats inédits continuent à façonner l’orientation de la recherche et les théories sur les causes de ces syndromes qui se chevauchent. Dans le Octobre 2004 question de la Fibromyalgia Network Journal, A récemment identifié un trouble du sommeil a été constaté dans 27 des 28 patients atteints de fibromyalgie testés. Est-ce juste un coup de chance ou pourrait une perturbation de sommeil soit vraiment l’origine de vos symptômes? Jed Black, M.D., Directeur médical de la clinique du sommeil de Stanford aborde ce sujet dans le Janvier 2006 question de la Fibromyalgia Network Journal. Pour lire les réponses aux questions nouvelles et intrigantes, devenir un membre de la fibromyalgie Network. Les découvertes de nouvelles recherches sont présentés par des scientifiques dans le domaine, vous pouvez compter sur la fibromyalgie réseau afin de les couvrir! Pour vous joindre, composez le (800) 853-2929Ou cliquez ici pour devenir un Membre en ligne

5 commentaires à “Fibromyalgie et troubles du sommeil”


  1. 0 Pirson Nathalie 19 jan 2010 à 13:10

    Valérie,

    Très très intéressant , on s’y retrouve totalement, espérons c’est je pense la meilleure des solutions a adopter.
    On ne baissera pas les bras.
    Tous ces symptômes , tous différents , on fini par se demander si on va pouvoir nous donner un traitement pour chacun d’un de ces syndrôme, ça risque de nous faire de fameux repas gastronomique.
    Malheureusement ces syndrômes sont bien présents.
    Nous allons tous et toutes resté positifs , pour l’instant , c’est notre meilleur moyen pour avancer.
    Et comme je dis , je préfère vivre le mieux possible chaque instant présent que de vouloir être dans six mois ou plus et pendant ce temps là me lamenter alors que dans six mois , on pourrait juste se ramasser encore un syndrôme supplémentaire.
    Donc pour moi, faut vivre l’instant présent le plus positivement possible et espérer un avenir meilleur mais sans date , ça nous permettra d’être positif le plus possible pendant tout ce temps.

    Bisous et merci pour toutes tes informations.

    Répondre

  2. 1 valerie 19 jan 2010 à 13:10

    Oui nath,
    Ont ne baissera pas les bras.
    Ce document, vient du professeur Yunus, celui même qui a définit
    les fameux 18 points yunus.

    Pour ma par, c’est vrai que j’ai un sommeil, de plus perturbé,
    avec l’association de tous ces syndromes, plus d’autres cumulés

    Mais comme tu peut le voir la recherche avance de plus en plus, de nouvelles pistes, etc.. J’y cris, je pense qu’un jour, comme cela s’est passé avec la sclérose en plaques, ils trouveront quelque chose pour nous soulager.

    bisous

    Répondre

  3. 2 Anne-Ca 27 jan 2010 à 13:10

    J’arrive enfin à venir faire un commentaire. Pour ma part le sommeil à toujours été pénible depuis mon enfance. Est ce un réslutat de la fibro? Où la marque de la maladie? Dans ce cas est t il possible que je suis malade depuis mon enfance?

    Répondre

  4. 3 valerie 27 jan 2010 à 13:10

    ann cath

    bonsoir, pour ce qi me concerne, je dormez comme un bébé avant la fibro, donc pour moi je pense que cela est directement lié, pour toi c’est peut être les troubles du sommeil qui ton menée à la fibromyalgie. en tout les cas je pense que la majorité des personnes fibromyalgiques ont à un moment ou un autre des troubles du sommeil.

    En plus c’est un cercle vicieux , car tu ne dors pas, donc du est fatiguée et tu souffres, et plus tu souffre moins tu dors.

    c’est pas simple !

    mci

    Répondre

  5. 4 anouchka 27 jan 2010 à 13:10

    en ce qui concerne le sommeil je dois être un cas à part : j’ai toujours dormi beaucoup et je continue à dormir beaucoup.
    J’ai rarement des insomnies.
    Même avec la fibro et même en cas de crises
    N’importe quoi me fait dormir alors avec les médocs que je prends je dors toujurs beaucoup mais pas bien (apnées, jambes sans repos) mais avec le rivotril le problème de jambes sans repos est bien calmé.
    Juste ces derniers temps où je m’endors plus tard mais sans doute parce que je me lève à midi suite au lyrica du matin.

    Répondre

Laisser un commentaire


  • Album : la suite
    <b>maman.jpg</b> <br />

Auteur:

valerie

Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

Détente du corps et de l'es... |
remg276 |
Lithothérapie - Les Bienfai... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | annie laudrin le blog: être...
| Forever Affaire de Santé &a...
| Patch energie : Ré-équilibr...