Archives pour mars 2010

LE SYNDROME DE CHIARI TYPE 1 ET LA FIBROMYALGIE (Une nouvelle piste)

J’ai fait grace à mon mari, john une découverte interessante concernant un syndrome trés spéciale et dont les similitudes avec la Fibromyalgie sont de plus en plus démontrées.

Lisez cet article jusqu’au bout , vous comprendrez pourquoi.

Dans des recherches aux Etats unis et en Grande bretagne  sur des personnes fibromyalgiques ,70 % souffrent également d’un syndrome de chiari de type 1

Cela se situe dans le cervelet , le point bleu sur le schéma qui montre  deux lignes blanches qui bloquent le liquide céphalo-rachidien. Evidemment en France je n’ai pas trouvé grand chose , mais cette malformation est opérable. il y a risques de rechute.

et l’opération est risquée mais ceci est une piste à approffondir.

head.gif

 

 

C’est une illustration (voir la ligne médiane) montrant les structures anatomiques impliquées dans la production et l’écoulement du liquide céphalo-rachidien par l’intermédiaire du système ventriculaire, le cerveau et la moelle épinière, et enfin l’absorption dans la circulation sanguine. Vous verrez également la différence entre un «normal» cervelet et le cervelet d’un malade en ACM avec les amygdales cérébelleuses qui émergeaient du foramen magnum.

C’est une illustration (voir la ligne médiane) montrant les structures anatomiques impliquées dans la production et l’écoulement du liquide céphalo-rachidien par l’intermédiaire du système ventriculaire, le cerveau et la moelle épinière, et enfin l’absorption dans la circulation sanguine. Vous verrez également la différence entre un «normal» cervelet et le cervelet d’un malade en ACM avec les amygdales cérébelleuses qui émergeaient du foramen magnum.

SYMPTÔMES:

Les symptômes de Chiari ou compression de la moelle épinière mai comprennent:

  • Maux de tête à l’arrière de la tête qui rayonnent mai derrière les yeux et dans le cou et les épaules.
  • Les mouvements oculaires désordonnés, des changements de vision.
  • , Étourdissements signes végétatifs (intolérance orthostatique, NMH).vertiges au mouvement
  • Faiblesse musculaire.
  • Unsteady démarche. (démarche vassillante)
  • Froid, engourdissement et de fourmillements dans les extrémités.
  • Fatigue chronique.
  • Bourdonnements d’oreilles (bourdonnement, un larmoiement ou de sons dans les oreilles).
  • L’apnée du sommeil.
  • Trouble de la parole.
  • La perte d’audition.
  • Problèmes gastro-intestinaux, syndrome du côlon irritable, des mictions fréquentes.
  • Le manque de réflexe nauséeux, de la difficulté à avaler.
  • Les symptômes sont aggravés par l’effort, et surtout en se penchant la tête en arrière ou en toussant.

Les cas de fibromyalgie ne sont pas tous dus à un traumatisme, puisque souvent aucun facteur de déclenchement apparent ne peut être identifié. Pour cette raison, les chercheurs continuent d’explorer de nombreuses pistes qui pourraient expliquer ce qui déclenche la FM. Nous avons maintenant des preuves qu’il existe une prédisposition familiale dans de nombreux cas de fibromyalgie, la FM ayant souvent tendance à se manifester du côté féminin de la famille. De nouvelles études de génétique prometteuses sont actuellement en cours afin d’étudier le rôle de la génétique dans la fibromyalgie.14 De plus, la recherche actuelle entreprise par le neurochirurgien Michael Rosner, M.D., ainsi que d’autres chercheurs vise à évaluer si les patients fibromyalgiques souffrent de la malformation de Chiari et de canal cervical étroit, des conditions qui pourraient être responsables des symptômes d’un sous-groupe des patients ayant la FM. Par ailleurs, d’autres chercheurs pensent que la fibromyalgie est déclenchée par un microorganisme infectieux, tel un virus ou mycoplasme

 

Les douleurs à type de céphalées (maux de tête) essentiellement cervicales (du cou), sont les circonstances à travers lesquelles la découverte de cette malformation est faite. Il existe des troubles moteurs (difficulté à effectuer certains mouvements) et sensitifs (de la sensation). Paresthésies (picotements, engourdissement) d’un ou de plusieurs membres Ataxie (difficulté à coordonner les mouvements) traduisant l’atteinte cérébelleuse (du cervelet) Nystagmus (tressautement des yeux, de façon continuelle ou pas) Chez l’enfant, la malformation de type 1 présente rarement des symptômes. Si c’est le cas, ce sont : Torticolis traduisant la compression des structures nerveuses Céphalées (maux de tête) Vertiges Paralysie du larynx

 

Dans un document  publié en Mai 1999 dans la revue « Neurology », le Dr Thomas Milhorat de l’Université d’Etat de New York à Brooklyn les rapports de son expérience avec Chiari et compression médullaire connexes. Sur 364 patients étudiés, il Chiari, près de 60% avaient un diagnostic préalable de la fibromyalgie, 12% du syndrome de fatigue chronique, 31% de migraine ou céphalée de sinus, 9% de la sclérose en plaques et 63% en psychiatrie ou la Simulation (certains avaient plus d’un diagnostic préalable) . Dans une autre étude, le Dr Rosner a signalé que 20% des patients atteints de fibromyalgie, il avait examiné la compression du col utérin.

L’Université du Missouri est de commencer une vaste étude de Chiari. Elle va tenter de caractériser la grande variété de symptômes, d’analyser les caractéristiques IRM, et de définir à court terme qu’à long out-vient à la suite du traitement. Évaluations préopératoires seront suivis et comparés aux résul-tats, qui sera mesuré à un mois, trois mois, un an, cinq ans et 10 ans. Il semble patients de cette étude sera limitée à ceux dont les IRM révèlent les amygdales hernie classique cérébelleux.

Plus d’intérêt pour les patients avec SFC et / ou la fibromyalgie, cependant, est une étude financée par la NFRA pour déterminer le pourcentage de personnes atteintes de fibromyalgie qui ont aussi la malformation de Chiari ou compression de la moelle épinière. Cette étude comprendra 105 patients nouvellement diagnostiqués comme la fibromyalgie, dont 30 seront appariés selon l’âge et le sexe avec 30 témoins sains. Les patients seront sélectionnés sur trois sites – Oregon Health Sciences University, le Dr Robert Bennett, l’Université du Texas, le Dr I. Jon Russell, et l’Université de Georgetown, le Dr Dan Clauw. Chacun aura l’examen neurologique importante. IRM, faite selon les spécifications du Dr. Rosner, seront tous remplacés par « en aveugle » par une clinique de radiologie à Charlotte.

Les résultats préliminaires devraient être présentées et discutées en Septembre lors d’une réunion de recherche NFRA. Dr. Rosner, qui présidera cette réunion, présentera les données de sa propre expérience clinique, aussi bien.

D’autres recherches reliant Chiari et de sténose cervicale à la fibromyalgie est présenté à l’American College of Rheumatology de présentation possibles lors de ses réunions à venir.

.

  1. Diagnostics erronés

  2. Selon le Dr Benzel, le syndrome de fatigue chronique est parfois confondu avec la Chiari. Ce syndrome semble similaire à Chiari et a beaucoup des mêmes symptômes douloureux comme la fibromyalgie, sauf que l’aspect fatigue est sensiblement augmenté. Parce que le syndrome de fatigue chronique est également associée à des virus d’Epstein-Barr virus et d’autres maladies, il est important pour les médecins afin d’évaluer attentivement les patients et étudier toutes les causes possibles des symptômes de la douleur, y compris la douleur Chiari

Il serait donc interressant de demander à nos chers médecins ce qu’ils en pensent!

Car de plus en plus de recherches , penchent vers cette possibilité.

LA RECONNAISSANCE POLITIQUE POUR NOS AMIS BELGES

« Consensus politique pour la fibromyalgie »

Par Bernadette JORIS
Mons, le 22 avril 2009

Lors du colloque parlementaire de ce 20 avril, un consensus politique pour la fibromyalgie a vu le jour. Ce lundi, la salle des congrès du Parlement fédéral accueillait des orateurs de haut niveau et un public de choix composé de personnes politiques mais aussi de médecins dont ceux de l’expertise médicale, des responsables de Mutualités et autres institutions clés, autour du programme « La fibromyalgie, un autre regard » (voir affiche et programme annexés).

Mis en place à l’initiative de Muriel Gerkens, Présidente de la Commission de la Santé Publique de la Chambre des Représentants et de FOCUS Fibromyalgie Belgique, ce colloque a permis d’obtenir un engagement formel de personnalités politiques, représentant 7 partis, venus affirmer leur volonté d’œuvrer autour d’une résolution pour la fibromyalgie qui à terme, permettra au corps médical et paramédical d’être désormais informé au sujet d’une pathologie dont le cursus n’en dit que très peu de choses.

Les patients fibromyalgiques en seront les bénéficiaires directs. Ils attendent depuis des décennies la reconnaissance de leur état en tant que patient (et non en tant que malade imaginaire) et un accès facilité à une prise en charge multidisciplinaire de qualité (dans un modèle bio-psycho-social) ainsi que les leviers permettant leur intégration dans la société en tant que personnes souffrant d’un handicap invisible. Rappelons la volonté de la plupart de ces patients de reprendre en marche le train de l’emploi pour autant que leur outil de travail soit adapté. Cette réinsertion dans la société combattra l’image négative dont ils font l’objet par le manque de formation et d’informations à tous niveaux.

Des députés fédéraux d’ECOLO, PS, CDH, MR, GROEN et SPA sont venus dire leur volonté de débloquer la problématique. La Ministre de la Santé Laurette Onkelinx s’est engagée à donner les moyens financiers à notre ASBL, FOCUS Fibromyalgie Belgique, pour construire avec elle une large campagne d’informations destinée au monde médical.

La fibromyalgie figurera également dans le listing des maladies chroniques que veut élaborer la Ministre et grâce auquel les patients concernés bénéficieront de mesures spécifiques pour alléger les démarches en tout genre pour accéder aux soins et intégrer certaines dépenses dans le Maximum à Facturer (MàF), tout comme le prévoit son plan « Priorité aux malades chroniques ».

La douleur chronique est un parent pauvre de la Médecine, ce que confirment les réalités de terrain dénoncées hier, notamment pour certains Centres de la douleur conventionnés par l’INAMI en 2005 et dont la convention arrive à terme en septembre 2009. A côté de la lutte contre la douleur (aiguë, post-opératoire, cancéreuse, en soins palliatifs, chez l’enfant, …), il est important que la douleur devenue chronique, dont fait partie la fibromyalgie, retienne une attention particulière de la part du Ministère de la Santé et de l’INAMI dans la prochaine reconduction de la convention.

La douleur chronique est un véritable fléau de notre société qui touche 25% de la population. Elle demande une approche spécifique dans laquelle l’éducation thérapeutique du patient fréquentant ces mêmes centres est capitale. Elle est gage d’économies financières face au long et coûteux shopping médical auquel se livrent les patients en quête de solution à défaut de trouver une réponse effective à leur problème de santé. Retenons qu’il est possible pour les patients d’apprendre à mieux fonctionner malgré les douleurs. Ceci nécessite l’accompagnement d’une équipe pluridisciplinaire.

Malheureusement, la problématique de la fibromyalgie les entraîne souvent dans des combats difficiles pour la reconnaissance de leur situation de handicap. Trop fréquemment, les consultations en médecine d’expertises sont vécues comme de véritables humiliations avec le risque de mettre en péril le travail thérapeutique déjà accompli.

En matière de fibromyalgie, les partis politiques ont entendu hier les messages importants formulés par des patients et des soignants qui espèrent que les mesures annoncées leur permettent d’être enfin mieux reconnus par les professionnels de la santé dans son ensemble. Il appartient maintenant au monde politique et médical d’écrire une nouvelle page sur la fibromyalgie. Le Conseil d’Administration et le Comité Scientifique de FOCUS Fibromyalgie Belgique seront vigilants à ce sujet. Le temps est venu de porter un autre regard sur la fibromyalgie !

LES VERITABLES RAISONS DU DEFICIT DE LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE

  Ce n’est pas un canular ……..

 

La sécu n’est pas en déficit mais en excédent… 50 secondes pour comprendre pourquoi.
> > Depuis le temps qu’on bouche le trou de la sécu …..


> >
  Il faut à Evelyne DUBIN, la signataire de ce document une bonne dose de courage pour avoir écrit ce texte en se nommant (voir la fin du texte).
> >  

A TRANSFERER AUTANT DE FOIS QUE VOUS POUVEZ  !!!!!!!
> >  
> >  
L’ASSURANCE MALADIE
> >  50 secondes de lecture à couper le souffle. Pour combler le déficit de la sécu, nos chers gouvernants ont trouvé que le mieux, c’était encore de nous faire payer…
> >   a - Dorénavant, sur une consultation médicale, nous versons 1 euro.
> >  b - Nous sommes restreints lors de nos arrêts maladie …
> >  c - Nous devons consulter un généraliste avant de voir un spécialiste …
> >  d - Pour tout traitement de plus de 91 euros, nous en sommes de 18 euros de notre poche.
> >  e - Taxe de 0,50c sur les boites.. 
> >  f - etc…….
> >  
> >
 

> >  Toutes ces mesures sont destinées à combler le fameux trou qui est à ce jour de 11 milliards.
> >   
> >
 
 Or, savez-vous que :
> >  

> > 1) Une partie des taxes sur le tabac destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 7,8 milliards.
> >  2)
 Une partie des taxes sur l’alcool, destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 3,5 milliards.
> >
 3)
 Une partie des primes d’assurances automobiles destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 1,6 milliard.
> >  4)
 La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu, n’est pas reversée  : 1,2 milliard.
> >  5)
 La part de TVA destinée à la Sécu n’est pas reversée : 2 milliards.
> >  6)
 Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés : 2,1
 milliards.
> >  7)
 Retard de paiement par les entreprises : 1,9 milliard.
> >   

> >
 
En faisant une bête addition, on arrive au chiffre de 20 milliards d’euros.
> >  Conclusion : si les responsables de la Sécu et nos gouvernants faisaient leur boulot efficacement et honnêtement, si chacune des institutions reversait ce qu’elle doit chaque année, les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd’hui 9 milliards d’excédent !!!! 
> >
 

> >  

> >  Ces chiffres ne sont pas inventés ; vous pouvez les consulter sur le site de la sécu ; ils sont issus du rapport des comptes de la Sécu. Si les pouvoirs publics, qui nous harcèlent au quotidien de messages publicitaires afin de consommer des fruits et légumes, étaient vraiment convaincus qu’il nous faut consommer 5 fruits et légumes par jour pour sauver notre santé et donc l’assurance maladie, ils  supprimeraient la TVA sur ces produits !
> >
 
> >  N’oubliez pas d’avoir une petite pensée sur l’achat, à la hâte, des 90 Millions de doses de Tamiflu par le ministère de la santé publique, quand on sait que la grippe A n’est pas plus mortelle et dangereuse pour vous et moi que la grippe saisonnière classique. Hélas on ne peut en dire autant des dommages collatéraux potentiels qui existent réellement dans les adjuvants que contiennent les vaccins !!! Quel sera le coût de cette opération, que la sécu va supporter une nouvelle fois, lorsque le gouvernement sera décidé à dédramatiser la situation !!! 
> >  
> >
Cordialement. 
> >  
> >
 
Evelyne DUBIN Secrétaire Générale Adjointe au Directeur Général
> >
 
 Institut National du Développement Local
> >  

> >  Avenue Michel Serres BP 32
> >  47901 AGEN Cedex 9
> >  tél : 05.53.48.06. 74

> >  fax : 05.53.48.06. 71
> >  mob: 06.72.19.53. 50
> >  mail:
 e.dubin@indl. fr 
> >  
> >
 
VOUS AUSSI, SOYEZ RESPONSABLES : TRANSFEREZ CE MESSAGE A TOUS VOS CONTACTS, ILS ONT LE DROIT DE SAVOIR !!! 
> > A force de tourner, il s’affichera peut-être un jour sur l’écran d’ordinateur d’une tête pensante, d’un député, d’un ministre  censé passer son temps à gérer l’argent des contribuables et à le dépenser de manière responsable, sans créer de déficit. Alors, avec courage, il pourra (pourquoi pas ne pas rêver…) dénoncer au parlement ces débordements connus, aujourd’hui, de toutes et tous !!! 
> >

> >
>

> >

   

LES PROGRES – CONGRES DE RHUMATOLOGIE

Le septième congrès européen annuel de rhumatologie a porté en partie sur la fibromyalgie qui, d’après les médecins, semble être mieux comprise.
Si nous ne possédons toujours pas la possibilité de porter un diagnostic de certitude grâce aux analyses biologiques (prise de sang entre autres), certaines études génétiques préliminaires ont permis de montrer que cette affection est associée à une perturbation génétique qui porte sur plusieurs gènes ayant une relative importance quant à la fabrication (synthèse) de la monoamine.
Rappelons-le, un gène est une zone bien précise du chromosome, qui a pour rôle de donner des ordres à l’organisme et plus précisément à chaque cellule de notre organisme de fabriquer certaines protéines. Les monoamines sont un groupe d’acides aminés (éléments qui composent les protéines). Ces monoamines comprennent la sérotonine et les catécholamines, c’est-à-dire la dopamine, l’adrénaline et la noradrénaline. Il s’agit d’un neuromédiateur (sorte d’hormone, plus précisément de neuro-hormone) autrement dit de substance ayant un rôle pour transmettre l’influx nerveux (entre autres).
Il est important de comprendre la chimie de ces substances, car la thérapeutique de la fibromyalgie passe par des médicaments qui ont un rapport étroit avec les monoamines. En effet, la dégradation des monoamines utilise 2 enzymes (substances qui « cassent » les protéines) : la catécholo-méthyltransférase et la mono-amine-oxydase (MAO). Leur rôle est particulièrement important niveau de la substance grise du système nerveux central (cerveau, cervelet, moelle épinière) et joue un rôle de premier plan pour réguler l’émotion et les phénomènes d’intégration en ce qui concerne la vie de relation et la vie végétative (système nerveux neurovégétatif).
L’autre nouvelle provenant de ce 7ème congrès européen annuel de rhumatologie est le fait que la fibromyalgie serait le résultat de l’action de certains facteurs génétiques et de facteurs environnementaux susceptibles de favoriser son développement.
Il n’est donc pas remis en question que des événements stressants, tels qu’une infection, un traumatisme, un choc émotionnel, etc… soient susceptibles de provoquer ou d’aggraver les fibromyalgies.
Il existerait, et ceci est important mais pas nouveau, une perturbation de fonctionnement ou des anomalies du système nerveux autonome (neurovégétatif). Les relations entre l’hypothalamus et l’hypophyse seraient également perturbées. Ceci aurait pour conséquence le phénomène suivant : un individu fibromyalgique présenterait une réponse inadaptée au stress, accentuant ainsi l’évolution de sa maladie.
Plus du domaine de la neurologie que de la rhumatologie, les spécialistes réunis au cours de ce congrès européen ont insisté sur le fait qu’au cours de la fibromyalgie il existerait des phénomènes d’hyperalgésie et d’allodynie. Ceci correspond à une avancée dans le domaine de la connaissance de la fibromyalgie. En effet, l’hyperalgésie peut être mise en évidence grâce à divers moyens, par exemple les échelles de la douleur, les potentiels évoqués et la imagerie (I.R.M., scanner,TEP scan, etc…) permettent d’objectiver en quelque sorte la sensibilité plus importante à la douleur des individus souffrant de fibromyalgie. Toujours dans le domaine des examens complémentaires (c’est ainsi que l’on appelle entre autres l’imagerie obtenue grâce au scanner et à l’I.R.M.), certaines études d’imagerie magnétique fonctionnelle ont permis de montrer une activation plus importanteque du cortex (c’est-à-dire la partie périphérique du cerveau, la substance grise) et du système limbique (autre partie du cerveau), si l’on provoque ce que les spécialistes en neurologie appellent un stimulus douloureux, ou dit plus simplement une douleur, chez les individus fibromyalgiques, par rapport à des sujets ne présentant aucune perturbation de la douleur.
Il a été également mis en évidence, et ceci n’est pas nouveau, des concentrations anormales d’un neuromédiateur jouant le rôle de transmission de la douleur. C’est ainsi qu’il est objectivé une diminution des voies inhibitrices sérotoninergiques et noradrénergiques de la douleur pouvant entraîner l’apparition de phénomènes douloureux ou augmenter les phénomènes douloureux chez le fibromyalgique. Soyons plus clair : les voies inhibitrices sont des structures qui inhibent, c’est-à-dire qui freinent normalement, physiologiquement, le processus douloureux chez un individu « normal ». Chez les individus fibromyalgiques, il existerait une diminution de ces voies qui inhibent normalement l’accentuation de la douleur. Ces voies, c’est-à-dire ces structures neurologiques, fonctionnent avec de la sérotonine et avec de la noradrénaline. Il semblerait donc que ces deux molécules ne soient pas convenablement utilisées par l’organisme soit parce qu’elles-mêmes présentent des anomalies, soit parce que les structures qui les utilisent présentent des anomalies.
Toujours en ce qui concerne les neuromédiateurs, il a été prouvé qu’une augmentation des neuromédiateurs excitateurs, c’est-à-dire des substances qui excitent au niveau du cerveau, est susceptible d’entraîner une accentuation de la douleur.
Pour rester dans le domaine moléculaire du cerveau, des données récentes concernent les cytokines. La cytokine est une glycoprotéine (en chimie : association d’un sucre et d’une protéine) sécrétée par les lymphocytes et les macrophages, qui sont les cellules de défense de l’organisme chargées d’absorber des particules étrangères. Les cytokines sont impliquées dans le développement et la régulation du système immunitaire, entre autres . Ces petites glycoprotéines agissent spécifiquement par l’intermédiaire de récepteurs disposés à la surface des cellules. Donc, la grande découverte est qu’il existerait une cause de survenue de fibromyalgie mettant en cause un phénomène immunologique en relation étroite avec un phénomène neurologique. Ceci rejoint ce que j’ai souvent dit en ce qui concerne la fibromyalgie : cette affection est sans doute plus du ressort du neurologue que du rhumatologue. Pour être plus précis, il semblerait même qu’elle devient de plus en plus une spécialité immunologique.
En ce qui concerne le traitement, peu de choses nouvelles sont sorties de ce congrès. Il est toujours question d’utiliser des antidépresseurs ayant pour rôle d’inhiber la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline. La molécule dont nous avons parlé il y a maintenant trois mois, la gamma henkin, un anticonvulsivant (pour lutter contre les épilepsies) est maintenant prescrite plus fréquemment dans le traitement des douleurs neuropathiques (liées à une atteinte réelle des nerfs) en France et pour la fibromyalgie.
L’Eular (congrès européen annuel de rhumatologie) devrait apporter des recommandations en ce qui concerne la prise en charge la fibromyalgie dans les prochains mois… Attendons.

Dr Richard Martzolff, docteur en médecine et docteur en ostéopathie à Perpignan.Imagerie du cerveau

IMAGERIE MEDICALE 
Hyperactivité et hypoactivité de certaines zones

La preuve d’une réaction anormale du cerveau dans le cadre de la fibromyalgie a été prouvée par imagerie cérébrale fonctionnelle. Les premières découvertes font état d’une circulation sanguine diminuée dans le thalamus, des ganglions de la base et de certaines zones médiannes du cerveau[25].[26] Une activation différée de ces zones dans la réaction à la douleur a également été prouvée[27].[28]. Certaines zones du cerveau montrent une hyperactivité (par rapport aux gens normaux) à la stimulation douloureuse, en particulier les zones liées à la douleur comme le cortex somatosensoriel primaire et secondaire, le cortex insulaire et le cortex cingulaire avant. Une hypoactivité du thalamus, des ganglions de la base, à douleur subjectivement égale, est aussi contastée. Les patients démontrent également une activité neuronale anormale dans les zones du cerveau associé à la perception de la la douleur associée à des stimulus non douloureux (douleur psychique par exemple), comme dans le cortex préfrontal, le cortex prémoteur, le cortex insulaire, les cortex cingulaires.

Des preuves d’une mal-fonction de l’hippocampe, indiquée la présence réduite en métabolites ont aussi été trouvée par des études utilisant l’imagerie à résonance magnétique[29].[30] Une corrélation significante a été démontrée entre la densité de ces métabolites et un index de sévérité de la douleur clinique couramment utilisé[31].

Concentrations en neurotransmetteurs [modifier]

La corrélation entre la gravité de la douleur clinique ressentie et la concentration d’un acide aminé neurotransmetteur stimulant, le glutamate a également été démontrée par IRM[32]. Une accélération de l’atrophie usuellement liée à l’age a été démontrée en utilisant morphométrie basée sur des voxels (voxel-based morphometry, VBM) avec des zones de matière grise plus réduite que la normale dans le cortex cingulaire, le cortex insulaire et le gyrus parahippocampal[33].

Des études utilisant la tomographie à émission de positon ont démontré une synthèse réduite de la dopamine dans le tronc cérébral et le centre du système limbique[34]. Une corrélation entre la gravité de la douleur et le manque de dopamine synthétisée a également été démontrée dans le cortex insulaire. Une étude démontra par la suite, qu’après un stimulus douloureux, la synthèse réactive en dopamine était dérèglée et retardée de façon flagrante, dans les ganglions de la base.

Cette étude est confirmée par un lien entre les « 18 points douloureux » reconnus par l’ARC et la dopamine D2 moins disponible, spécifiquement dans le dans le putamen droit[35].

Enfin, une disponibilité moins grande des récepteurs opoïdes dans le Striatum, le prosencéphale et le cortex cingulaire a été démontrée, avec un lien entre la sensation de douleur, et l’absence de récepteurs disponibles dans le nucleus accumbens


ATTENTION DETOURNEMENT

IL SEMBLERAIT QUE DES PERSONNES APPARTENANT A UN SITE SUR LA FIBROMYALGIE ESSAYENT DE DETOURNER

LES  PERSONNES VOULANT S’INSCRIRE SUR MON FORUM

JE TROUVE CETTE PRATIQUE LAMENTABLE ET JE VOULEZ VOUS EN INFORMER AFIN QUE VOUS NE TOMBIEZ PAS DANS LEUR FILET, CELA VOUS PROUVE JUSQU’A QUEL POINT  SONT PRET A ALLER DE FAUX MALADES DE LA FIBROMYALGIE

MCI

 

12

  • Album : la suite
    <b>maman.jpg</b> <br />

Auteur:

valerie

Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

Détente du corps et de l'es... |
remg276 |
Lithothérapie - Les Bienfai... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | annie laudrin le blog: être...
| Forever Affaire de Santé &a...
| Patch energie : Ré-équilibr...