• Accueil
  • > Archives pour décembre 2011

Archives pour décembre 2011

Suite de la réponse à M. Flaysakier (traduction de la lettre du DR LIPKIN, pour les lecteurs de mon blog non anglophone)

Un message de CII directeur W. Ian Lipkin Concernant le SCF XMRV / MLV / ME étude

 

 

 

28 décembre 2011

suite de la réponse à Mr Flaysakier , traduction  de la lettre du Dr Lipkin pour les lecteurs de ce blog qui ne parlent pas anglais

 

 

 

Chers collègues et amis dans la communauté SFC / ME:

 

 

 

Cette lettre est écrite pour clarifier le statut du SCF XMRV / MLV / ME étude que je coordonne, à la demande de l’Institut National de la Santé. Bien que souvent décrit comme «l’étude Lipkin, » c’est en fait l’étude Alter, Bateman, Klimas, Komaroff, Levine, Lo, Mikovits, Montoya, Peterson, Ruscetti, et l’étude Switzer, conçus par ces 11 enquêteurs afin d’apporter leurs meilleures méthodes pour la détermination des cas et la caractérisation et l’état de l’art des outils moléculaires et sérologiques de diagnostic pour répondre à la question de savoir si un rétrovirus est associé à la maladie. Mon rôle en collaboration avec Mady Hornig et Bruce Levin à la Columbia University est de s’assurer que l’étude représente une façon appropriée,  alimentée, définitive, d’échantillons représentatif de patients SFC / ME  à travers les États-Unis; de recevoir et de distribuer des échantillons et d’évaluer les résultats cohérents obtenus dans des laboratoires individuels  et des preuves pour ou contre une association entre le signal rétroviraux et la maladie. J’utilise le terme «signal», car aucune conclusion concernant un rétrovirus, qu’ils soient infectieux ou non infectieux, le matériel génétique, les protéines, ou anticorps, peuvent fournir des indications sur la maladie ou de permettre le développement de tests de diagnostic, même si une relation de causalité n’est pas établie. Ma condition sur l’acceptation de cette charge de la NIH et les investigateurs cliniques et de laboratoires est que chaque participant s’engagent à accepter inconditionnellement les critères de groupe pour définir les cas devant être utilisées dans cette étude. Les enquêteurs du laboratoire sont également  nécessaires pour entériner leurs résultats sans équivoque à la conclusion de l’étude. Plusieurs mois ont été nécessaires pour élaborer des critères cliniques pour la définition des cas et de contrôle et de compléter les approbations pour la protection des sujets humains. Nous avons rencontré des retards supplémentaires lorsque le Dr Mikovits ne pouvait plus poursuivre son travail au WPI. A ce stade, certaines parties ont suggéré que les travaux soient poursuivis à WPI sans elle. Cependant, à mon avis, la valeur de cette étude réside dans son intégration des enquêteurs originaux qui ont rapporté les résultats XMRV / MLV. Ainsi, j’ai été heureux quand nous avons trouvé une façon d »engager pleinement le Dr Mikovits . Au moment d’écrire ces lignes, nous avons recueilli et distribué des échantillons d’analyse en laboratoire à partir de 123 SFC / ME patients et 88 sujets contrôles appariés. Nous avons l’intention de terminer la collecte et l’analyse des échantillons provenant de 150 patients et 150 contrôles en début 2012.

 

 

 

Il ya des critiques dans certains milieux pensant que cette étude n’est pas nécessaire étant donné les résultats obtenus par d’autres chercheurs avec d’autres échantillons. Cependant, les chercheurs participants cliniques et de laboratoire et notre équipe à la Columbia ne sont pas d’accord. Nous sommes pleinement engagés à achever les travaux rapidement et rigoureusement. Pour ceux qui continuent à exprimer des inquiétudes sur cette étude est une utilisation inappropriée des ressources dans un environnement  fiscal délicat, s’il vous plaît soyez assuré que plus de 85% du financement associé à cette initiative est investi dans le recrutement de patients,  la caractérisation et la collecte des échantillons, l’archivage, et la distribution. Ainsi, indépendamment du résultat de l’étude, il y aura une occasion sans précédent d’explorer d’autres hypothèses que celle maladie est due à une infection ou au XMRV MLV.

 

 

 

Sincèrement vôtre,

Réponse à M. Jean Daniel FlaysaKier de France2 suite à son commentaire sur le XMRV

 

flaysakier – 22 décembre 2011

 

Chère Madame,

Comme vous le savez peut-être la revue Science vient de retirer la publication concernant le virus XMRV. Ce travail est considéré comme inexact et sa principale auteure est actuellement en prison pour d’autres faits.

Vous avez passé beaucoup de temps à m’attaquer dur le blog de France 2 en expliquant que je cachais la vérité sur ce virus, responsable selon vous du syndrôme de fatigue chronique.

j’espère que vous aurez l’honnêteté intellectuelle de reconnaitre votre erreur.(commentaire dans sujet Telethon 2011)

 

Cher, Monsieur Flaysakier,

 

Cela aurait été avec plaisir que je me serais excusé, si j’avais commis une erreur, mais comme vous pourrais le lire ci – dessous, dans une lettre du DR Lipkin, faite à la demande de l’Institut National Of  Health  (NIH)(lettre que je vous laisse le soin de traduire car d’aprés vous je ne sais pas lire)  l’histoire du XMRV est loin d’être fini puisque les études vont continuer avec plus de patients à travers tous les états unis avec la collaboration de l’excellente (principale auteure) comme vous la nommée.

 

Je pense que ce serait plutôt à vous d’être plus honnête dans ce que vous ecrivez sur votre blog, car vous n’avez jamais publié les traductions que j’ai pu vous  envoyer sur le sujet, vous vous etes contenté des publications négatives. Mais comme vous pourrez le lire dans la lettre ci dessous, ce n’est pas parceque des publications ont étaient annulées que tout est fini, au contraire je dirais que ce n’est que le commencement.

 petite resctification en rouge pour Mr Flaysakier : oui je parle bien DES etudes retirées.

ET J’ESPERE QUE CETTE FOIS CI VOUS PUBLIREZ CETTE LETTRE, PUISQUE VOUS M’AVEZ INTERDIT L’ACCES A VOTRE BLOG;

 

 

 

A Message from CII Director W. Ian Lipkin Regarding the XMRV/MLV CFS/ME Study

 

December 28, 2011

 

Dear Colleagues and Friends in the CFS/ME Community:

 

This letter is written to clarify the status of the XMRV/MLV CFS/ME study I am coordinating at the request of the National Institutes of Health. Although frequently described as the “Lipkin Study,” it is in fact the Alter, Bateman, Klimas, Komaroff, Levine, Lo, Mikovits, Montoya, Peterson, Ruscetti, and Switzer study, designed by these 11 investigators to bring their best methods for case ascertainment and characterization and state-of-the-art molecular and serological diagnostic tools to address the question of whether a retrovirus is associated with disease. My role in conjunction with Mady Hornig and Bruce Levin at Columbia University is to ensure that the study represents an appropriately powered, definitive, representative sample of CFS/ME patients across the United States; to receive and distribute samples; and to assess results obtained in individual laboratories for consistency and evidence for or against an association between retroviral signal and disease. I use the term “signal” because any finding related to a retrovirus, whether infectious or noninfectious, genetic material, protein, or antibody, may provide insights into disease or allow development of diagnostic tests even if a causative relationship is not established. My condition on accepting this charge from the NIH and the clinical and laboratory investigators is that each participant agree to unconditionally accept group criteria for defining cases to be used in this study. Laboratory investigators were also required to unequivocally endorse their results at the conclusion of the study. Several months were required to develop clinical criteria for case and control definition and to complete approvals for human subject protection. We encountered additional delays when Dr. Mikovits could no longer pursue her work at the WPI. At that juncture, some parties suggested that the work proceed at WPI without her. However, in my judgment, the value of this study rests in its inclusion of the original investigators who reported the XMRV/MLV findings. Thus, I was grateful when we found a way to fully engage Dr. Mikovits. At the time of this writing we have collected and distributed for laboratory analysis samples from 123 CFS/ME patients and 88 matched control subjects. We intend to complete collection and analysis of samples from 150 patients and 150 controls in early 2012.

 

There is criticism in some quarters that this study is unnecessary given results obtained by other investigators with other samples. However, the participating clinical and laboratory investigators and our team at Columbia do not agree. We are fully committed to completing the work rapidly and rigorously. For those who continue to express concerns that this study is an inappropriate use of resources in a challenging fiscal environment, please be assured that more than 85% of the funding associated with this initiative is invested in patient recruitment and characterization and sample collection, archiving, and distribution. Thus, irrespective of study outcome there will be unprecedented opportunity to explore hypotheses other than that disease is due to XMRV or MLV infection.

 

Sincerely yours,

 

 

TELETHON 2011

APPEL A TOUS DONNER

 

FAITES LE 36 37

 

MALADES PAS MALADES DONNEZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ

 

MERCI


  • Album : la suite
    <b>maman.jpg</b> <br />

Auteur:

valerie

Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

Détente du corps et de l'es... |
remg276 |
Lithothérapie - Les Bienfai... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | annie laudrin le blog: être...
| Forever Affaire de Santé &a...
| Patch energie : Ré-équilibr...